Logo EEDF couleurVivre le Scoutisme

Fondée en 1911 l’association des Éclaireuses Éclaireurs de France (les Éclés pour les intimes) est un mouvement de scoutisme laïque inscrit dans l’éducation populaire et organisée en 22 régions et environ 250 structures locales d’activité réunissant 35 000 adhérents dont 4 000 cadres éducatifs et pédagogiques bénévoles.

Le scoutisme est un mouvement éducatif pour les jeunes fondé sur le volontariat, à caractère non politique, ouvert à tous sans distinction d’origine ni de croyance. Son but : contribuer par l’éducation à la formation de citoyens libres, responsables, solidaires et engagés en les aidant à développer leur potentiel physique, intellectuel et social. C’est une méthode éducative fondée sur :

  • Une engagement.
  • Une  éducation par l’action.
  • Une vie en petits groupes.
  • Des programmes progressifs et attrayants.

Le Scoutisme chez les Éclaireuses Éclaireurs de France, c’est …

  • Proposer à des enfants, des jeunes et des adultes de construire des projets au sein d’un espace co-géré dans lequel chacun apprend et prend des responsabilités.
  • Permettre à chacun de progresser individuellement et collectivement pour s’engager socialement et s’accomplir dans la société.
  • Vivre des rencontres, des loisirs autour de valeurs partagées qui rassemblent des personnes engagées. Cet engagement s’accomplit au travers d’activités organisées et vécues selon les principes et la méthode du scoutisme et respectant notre projet éducatif.

La laïcité est le premier principe mis en avant dans notre projet éducatif, celui-ci guide à la fois notre démarche éducative et nos engagements, en affirmant le respect fondamental de l’homme dans sa diversité et en luttant contre toute forme de discrimination et d’intolérance. L’association des EEDF est agréée par le ministère de l’Education Nationale depuis 1945 en tant qu’association qui prolonge l’action de l’enseignement public.

La Laïcité chez les Éclaireuses Éclaireurs de France, c’est …

  • Elle n’est pas seulement une attitude de l’individu, elle implique une action collective, militante et engagée au-delà de la tolérance trop souvent passive et repose sur la reconnaissance de valeurs communes à l’humanité.
  • La vie en commun dans une société est régie par des règles et des lois ; elle comporte des droits et des devoirs ; ceux-ci s’appliquent à tous, de manière identique et impartiale, quelles que soient les appartenances (ethniques, religieuses, philosophiques, politiques, culturelles…) de chacun.
  • La laïcité contribue à la fois à l’enrichissement personnel et à l’instauration d’une cohérence sociale ; c’est un art de vivre ensemble.
  • Etre éducateur laïque, c’est exiger le respect de l’autre. C’est revendiquer pour tous et assurer à chacun le droit du choix, la possibilité d’un développement spirituel. C’est éduquer aux valeurs, à la liberté et à la compréhension des cultures.

Le projet éducatif des EEDF

EEDF Avignon

Photo : EEDF Avignon 2014

Parce que le Scoutisme est un mouvement d’éducation par l’action, les Éclaireuses Éclaireurs de France permettent ainsi aux enfants, aux jeunes et aux adultes de vivre concrètement, dans et par l’action, l’ensemble des valeurs auxquelles ils se réfèrent. Ces valeurs et principes légitiment leurs projets, leurs actions, leur conduite et leurs prises de position.

Notre mouvement a aussi vocation pour s’engager ou prendre positions, seul ou avec d’autres organisations politiques, philosophiques, associatives, syndicales ou autres chaque fois qu’un de ses principes fondamentaux est remis en cause.

Loin de donner LA réponse, les Éclaireuses Éclaireurs  de France proposent à chacun une éducation aux valeurs, une éducation à la liberté : celle de la liberté de choix et de trouver ses propres réponses, celle de la liberté de donner un sens à sa vie.

 

Des valeurs :

  • En affirmant le respect fondamental de l’homme dans sa diversité, lutter contre toute forme de discrimination et d’intolérance, c’est le choix de la laïcité.
  • En s’éduquant réciproquement les uns par les autres, en éduquant en commun les filles et les garçons, c’est l’affirmation de la coéducation.
  • En faisant le choix de relations égalitaires, en permettant à chacun avec ses droits et ses devoirs de participer à l’élaboration de projets communs et de prendre des responsabilités, en vivant la citoyenneté, c’est la volonté d’être une école de démocratie.
  • En étant ouvert au monde et à l’autre, en développant un état d’esprit, d’échange, de partage, d’écoute, de construction commune c’est faire vivre ouverture et solidarité.
  • En apprenant à connaître et à comprendre le monde, en agissant pour protéger et faire respecter équilibre et harmonie, c’est notre engagement pour l’environnement.

A chaque âge son Scoutisme !

Les EEDF inscrivent leur action (d’éducation non-formelle) en complémentarité avec celle de l’École (l’éducation formelle) et celle  de la famille (l’éducation informelle). Les propositions sont adaptées à chaque tranche d’âge, en harmonie avec les stades de développement, avec l’environnement et l’organisation scolaire afin de permettre à chaque enfant ou jeune de construire et de progresser  en utilisant ses capacités et ses compétences  en trouvant des réponses à ses besoins.

Les LutinsLes Louveteaux Les ÉclaireursLes Aînés Les Jeunes Adultes Eclés

Un temps privilégié pour grandir

Entre 6 et 8 ans, c’est l’âge de la découverte, du jeu, du rêve, du merveilleux.

Organisé en groupes de 10 à 15 enfants, la Ronde favorise l’autonomie, la vie en collectivité et l’élaboration de projets communs, tout en répondant à des besoins spécifiques :

  • Agir, se dépenser physiquement lors des jeux de plein air.
  • Découvrir un groupe à sa mesure où chacun à sa place.
  • Construire et réaliser à travers les premiers projets.

Les Lutins découvrent ensemble des chants, des danses, des mimes, des travaux manuels et les premières veillées à la lueur d’un feu de bois ! Ils vivent leurs premiers jeux collectifs et découvrent des milieux différents, la ville, la forêt et la nature.

Découvrir les chemins de l’imaginaire

Entre 8 et 11 ans, c’est l’âge de la construction de la personnalité.

On a besoin de bouger, de se dépenser, de créer et de jouer. Le Cercle, groupe d’une vingtaine d’enfants, est l’espace de la décision collective à travers un projet défini, adapté et réalisé ensemble.

L’imaginaire, par une histoire à vivre, est le support des jeux et des activités, il permet de voyager, d’imaginer, de vivre des aventures. Les louveteaux découvrent la nature dans laquelle ils vivent et apprennent déjà à la protéger.

L’aventure grandeur nature

Entre 11 et 15 ans, on veut prendre des responsabilités !

Une unité d’Eclés regroupe 20 à 25 jeunes, répartis en équipage de 6 à 8 jeunes, lieux d’apprentissage de l’autonomie. L’équipage choisit son coordinateur et se répartit des fonctions (trésorier, secouriste, secrétaire, intendant …). Le “Conseil”, où chacun peux s’exprimer, est l’espace d’apprentissage de la démocratie.

La nature est un immense terrain de jeu, les “Eclés” la connaissent, la respectent, s’y adaptent. L’équipage sait vivre en plein air, monter correctement sa tente, préparer son repas même au feu de bois, s’orienter, découvrir une forêt pendant un grand jeu, participer à une opération de protection de l’environnement …

L’éventail des activités est quasi illimité ! La pleine nature bien sûr, mais aussi les jeux d’expression, les activités scientifiques, artistiques, les rencontres internationales …

De l’oxygène dans mes projets

Entre 15 et 18 ans, c’est le temps des questions, des idéaux, des ambitions et des engagements.

Les Aînés, réunis en Clan de 6 à 12 jeunes épaulés par un adulte, se préparent à devenir des citoyens actifs. Dans les activités et la vie quotidienne, ils mettent en pratique de manière concrète les valeurs de l’association.

Responsables et ambitieux, ils construisent leur projet tout au long de l’année : descente le long du Danube en VTT, voyage en trans-sibérien, camp-échange avec des scouts Polonais, surveillance et protection de la forêt Méditerranéenne … Certains Clans vont plus loin dans l’expression de la solidarité et réalisent des chantiers de coopération : reboisement, constructions d’écoles ou d’antennes sanitaires en Afrique …

Adultes et responsables

A partir de 18 ans, on a le choix, on peut faire des choix !

Devenir Responsable d’animation et s’occuper de plus jeunes, prendre des responsabilités dans l’association, effectuer son Service Civique mais on peut aussi avoir tout simplement envie de vivre des activités entre jeunes adultes … Dans tous les cas, on est JAE (à prononcer djaé !) pour Jeunes Adultes Eclés !

Télécharger le Projet Éducatif dans son intégralité
Télécharger le Rapport d’Activités 2013